Lombalgie le mal du siècle?

Comment parler au plus juste de nos maux de dos ?

La lombalgie est un des motifs principaux des consultations au cabinet et c’est un réel phénomène de société.

A peine la quarantaine passée, parfois même plus tôt le dos crie douleur !

Mais pourquoi cet appel du corps en milieu de vie ?

Petits nous avons tous joués à sauter des arbres avec nos camarades, chuter sans trop se poser de questions de nos vélos ; nombreux sont les traumas multiples des jeunes sportifs compétiteurs, impactant le dos en pleine croissance.

Un peu plus tard dans nos parcours de vie, la jeune femme va porter ses enfants, accoucher, et l’homme mur également prendre un peu de rondeurs abdominales …ces prises de poids ne sont pas anodines pour le dos et entrainent des tensions sur la colonne et le périnée.

Nos sociétés sédentaires aux rythmes de la vie de bureau ne favorisent pas le relâchement musculaire dorsal.

Et que dire  de nos jeunes écoliers assis des heures à l’école sur des chaises inconfortables, absolument non ergonomiques, sans oublier le poids indécent des cartables qu’ils ont à porter sur leurs épaules…

Le résultat est bien là plusieurs années après les disques intervertébraux sont bien fatigués, déshydratés, et ne peuvent plus amortir les chocs et tensions subis par la colonne vertébrale. Le phénomène naturel de vieillissement de l’os,  qui se déforme, en formant de l’arthrose, vient finir de rouiller insidieusement notre mobilité articulaire et titiller nos nerfs. Hernies discales, lumbagos deviennent des pathologies classiques des quadragénaires…

A ne pas négliger également le facteur mental de la lombalgie.

Nous parlons nous même selon des expressions précises des évènements qui peuvent traverser nos vies à  un certain moment… « En avoir plein le dos…ne plus avoir la force de porter » à bout de bras une famille, un conjoint, une entreprise…supporter un collègue de travail qui vous « casse du sucre sur le dos… »

Les blocages fulgurants du dos arrivent souvent après de gros chocs psychologiques, de gros stress, comme un décès, un licenciement, une rupture sentimentale…

Alors que faire face à cette pathologie contraignante ? Je répondrais qu’il n’est jamais trop tard pour prendre soin de son dos et comprendre pourquoi il a mal ! En fonction de votre histoire et de votre morphologie l’accompagnement thérapeutique est salvateur.

Un groupe de professionnels travaillants intelligemment ensembles peuvent vous apporter un confort certain au quotidien et dans vos pratiques sportives.

Il est essentiel de continuer à bouger, vital d’apprendre à respirer et à s’étirer correctement pour relâcher soi même son corps et ses tensions.

Votre hygiène de vie est également essentielle, votre alimentation, votre sommeil sont les moteurs de votre santé.

Bien sûr il faut apprendre dès l’enfance à être attentif, repérer une scoliose précoce avant les règles de la jeune fille par exemple est très important. Eviter le port de charges lourdes, adapter sa posture au travail selon sa morphologie.

Et comme le dit si bien l’adage, « mieux vaut prévenir que guérir « !

Je vous invite à découvrir une nouvelle vidéo sur la chaine Youtube myfrenchosteo :

« comment relâcher son dos  à la maison avec 2 balles de tennis »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*