Ma passion pour l’ostéopathie a débuté lors de ma carrière de sportive de haut niveau, alors membre des équipes de France de Ski nautique à l’âge de 19 ans.
Durant nos déplacements autour du monde nous avions toujours un ostéopathe à nos côtés pour prendre soin de nous…
Cette médecine manuelle a eu un réel impact sur mes résultats sportifs et à toujours été d’une grande aide autant dans ma préparation physique que dans la guérison de mes blessures.

Mais c’est bien après avoir obtenu mes diplômes de monitrice de ski et de professeur de yoga que j’ai entrepris à l’âge de 36 ans, alors maman de deux enfants de retourner sur les bancs de l’école pour enfin explorer cette science du corps qu’est l’ostéopathie. Cette reconversion professionnelle m’a permis de réaliser un rêve, celui de devenir thérapeute.

Diplômée de l’Ecole ostéopathique du pays Basque à Biarritz, j’exerce principalement à Bozel dans les alpes françaises aux pieds des stations de Méribel, Courchevel, Pralogan et Champagny en vanoise.

Le COPB Biarritz est agrée par le ministère de la santé et est à ce titre habilité à délivrer le diplôme d’ostéopathe aux médecins, kinésithérapeutes, ex-athlètes de haut niveau après 5 années d’études.

Formée à toutes les techniques ostéopathiques, structurelles et dites plus douces, aujourd’hui mon approche thérapeutique est principalement cranio-sacré et tissulaire. Je suis également formée à l’ostéopathie aquatique.

Plus d'infos ...

L’OSTEOPATHE, son traitement

La démarche de l’ostéopathe consiste à :

• rétablir les équilibres mécaniques et physiologiques de son patient
• à trouver les éléments entravant les processus normaux d’amélioration et de guérison
• à les réajuster
• à laisser la sagesse du corps faire l’essentiel : rétablir son équilibre et sa santé

Dans le premier temps de la consultation, l’ostéopathe s’intéresse attentivement
à l’histoire de la santé du patient, de sa pathologie, et il va l’interpréter à la lumière de sa connaissance de l’anatomie et de la physiologie .
Ces éléments seront les premier guides du praticien pour l’emmener vers une compréhension globale des phénomènes qu’il présente.

Les causes peuvent se conjuguer, issues de plusieurs origines :

• un passé traumatique ayant induit des blocages mécaniques
(accident, operation, maladies)
• des habitudes alimentaires inadaptées
• l’abus de drogues de tous genres, y compris le médicament,
• le surmenage tant physique qu’intellectuel,
• le stress et la détresse morale, intellectuelle et spirituelle.

Tant que ces sources ne sont pas reconnues et améliorées, les résultats thérapeutiques, quelle que soit le système adopté sont incertains et instables.

L’ostéopathe cherche à comprendre l’ensemble de la personne

• physiquement : il l’examine sur le plan physique à la recherche d’anomalies
• historiquement : il cherche à connaître l’histoire maladive, traumatique, chirurgicale,
• psychiquement : que vit-elle ou a-t-elle vécu qui a conduit à son état actuel ?

Le système corporel possède la capacité d’auto-régulation

Si le praticien (ostéopathe ou autre) peut être, à un instant donné, un élément déterminant vers le chemin de la guérison, c’est le patient qui se guérit et lui seul peut le faire.

La seule chose que puisse faire un praticien, c’est de permettre à l’organisme du patient de trouver les ressources nécessaires pour recréer un équilibre, une harmonie, retrouver la santé.

L’ostéopathie n’est pas une thérapeutique exclusive, mais une aide essentielle à intégrer au sein d’équipes orientées vers la santé, tournées vers la considération de l’être dans sa totalité.

Ainsi, l’ostéopathe ne soigne pas une maladie, mais une personne.
Il ne s’intéresse donc pas tant aux symptômes présentés par le patient qu’au patient lui-même dont le ou les symptômes ne font que manifester des difficultés de vie.

La quête de l’ostéopathe

Tenter de comprendre ce qui aboutit au symptôme ou à la maladie.
Essayer de trouver des solutions pour aider le vivant à résoudre ses problèmes.
Voilà qui fait de l’ostéopathie et du travail de l’ostéopathe un art complexe !